Les maladies mentales sont la cause n°1 de handicap

NouvelObs

23% des handicaps sont dus à une maladie mentale, estime une étude menée dans 187 pays. Principaux responsables : la dépression et les troubles anxieux.

Elles ne font pas aussi peur que le cancer ou le Sida. Encore rarement considérées comme des priorités de santé publique, les maladies mentales représentent pourtant la première cause d’années vécues avec un handicap dans le monde, selon la Global Burden of Disease Study. Cette étude, publiée aujourd’hui dans le journal médical The Lancet, a examiné l’impact de 20 troubles mentaux dans 187 pays. En comptant les troubles anxieux, ceux de l’humeur dont la dépression, les troubles du comportement et du comportement alimentaire, les handicaps intellectuels et les addictions, il ressort que les troubles mentaux sont la principale cause de maladies non mortelles dans le monde. Ils représentent globalement 23% des causes de handicap contre moins de 3% pour les maladies cardiovasculaires et moins de 1% pour les cancers.

La dépression, trouble mental le plus meurtrier …

Les auteurs chiffrent à 8,6 millions le nombre d’années de vies perdues du fait des décès prématurés des personnes atteintes de troubles mentaux. Cela représente 0,5% de l’ensemble des années de vie perdues dans le monde à cause des maladies. Au premier rang des maladies mentales meurtrières se trouve la dépression, suivie des troubles anxieux et des addictions. Les jeunes et en particulier les jeunes femmes sont donc les premières victimes, la tranche d’âge la plus concernée s’étend de 10 à 29 ans.

… et le plus répandu sur la planète

La dépression est la maladie mentale au plus lourd impact, quelle que soit la région du
monde observée. En revanche, le nombre d’années de vie perdues du fait de troubles 123 du comportement alimentaire est quarante fois plus important en Australie qu’en
Afrique sub-Saharienne. La mortalité liée à l’addiction à l’alcool varie aussi d’un facteur supérieur à 10 selon les régions du monde et leurs interdits religieux.

La stigmatisation freine la prévention

Pour le Pr Harvey Witheford, premier auteur de cette étude australo-américaine, « ces résultats montrent que les troubles mentaux ont un impact sanitaire déjà lourd et en augmentation, notamment dans les pays en voie de développement ». Une évolution d’autant plus inquiétante que dans tous les pays, même les plus riches, la prévention et la prise en charge des maladies mentales se heurtent à la stigmatisation de ces troubles. « Même dans les pays développés, la proportion de personnes effectivement traitées pour leur trouble mental est faible et les traitements débutent des années après l’apparition du trouble, regrette le Pr Witheford. Il nous faut devenir plus

efficace ».

Lien direct vers l’article sur : http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/Les-maladies-mentales-sont-la-cause-n-1-de-handicap—-3468.html