La consultation conjointe psychiatre-médecin de premier recours: vers un changement de paradigme dans l’approche du patient souffrant de problèmes de santé mentale?

Par SAILLANT, Stéphane Cédric,

Thèse de doctorat : Univ. Genève, 2014 – Méd. 10747 – 2014/11/27

Résumé

Les patients consultant en médecine de premier recours souffrent de problèmes de santé mentale dans 30 à 40% des cas. Les consultations conjointes menées par un psychiatre de liaison peuvent être une aide. Le but de cette étude est d’évaluer le profil des consultations conjointes et la perception qu’en ont les médecins de premier recours (MPR). Après une analyse rétrospective des rapports d’évaluation psychiatrique, une analyse qualitative a été effectuée au moyen de focus groupes, dans le but d’explorer les perceptions et vécu des MPR face aux consultations conjointes. Par un effet anxiolytique et formateur, la consultation conjointe démystifie le rôle du psychiatre et permet au MPR de s’approprier d’avantage les situations de santé mentale. La consultation conjointe permet un changement de paradigme de soins du patient suivi en médecine de premier recours, offrant au MPR en formation une approche plus intégrée des problématiques de santé mentale et somatique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s