Schizophrénie : l’EMA approuve l’injection mensuelle d’Abilify en entretien

medscape

22 novembre 2013

Londres, Royaume-Uni Quelques mois après la FDA, l’Europe donne à son tour son feu vert à l’aripripazole (Abilify® forme injectable) en injection intramusculaire mensuelle dans le traitement d’entretien de la schizophrénie [1,2].

La forme d’aripripazole concernée est la version retard de l’antipsychotique en prise orale Abilify®, un médicament « blockbuster » aux Etats-Unis, détenant le record des chiffres de vente. Il s’agit ici d’une extension d’indication au traitement de maintenance de l’adulte schizophrène stabilisé par la forme orale (comprimés) d’Abilify®.

93% des patients se disent satisfaits

Abilify® forme injectable devient ainsi le premier agoniste partiel des récepteurs D2 dopaminergique donné en injection mensuelle.

L’extension d’indication est fondée sur les données d’une étude de phase III ayant évalué l’efficacité d’Abilify® en traitement d’entretien sur un an dans la maladie schizophrénique. Les résultats ont montré que l’Abilify® retarde significativement le délai de rechute d’épisodes schizophrénique et réduit le pourcentage de patients schizophrènes sujets à des rechutes comparativement au groupe placebo [3,4]. Le profil de tolérance étant, par ailleurs, identique à la galénique par comprimés.

Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés ont été la prise de poids (9,0%), l’akathisie (7,9%), l’insomnie (5,8%) et des douleurs au site d’injection (5,1%).

Le communiqué du laboratoire indique que « 93% des patients traités par Abilify® sous forme injectable se sont dits satisfaits, voire très satisfaits du traitement, à la levée du double aveugle » [5].

En 2008, Abilify® solution injectable avait déjà obtenu une extension d’indication « pour contrôler rapidement l’agitation et les troubles du comportement chez les patients schizophrènes ou chez les patients présentant un épisode maniaque dans le cadre d’un trouble bipolaire de type I, lorsque le traitement par voie orale n’est pas adapté », le traitement par aripiprazole solution injectable devant être « arrêté et remplacé par l’aripiprazole par voie orale dès que l’état clinique du patient le permet » [].

En France, Abilify® est commercialisé par Bristol-Myers Squibb.

Pharmacologie de l’aripriprazole

Se distinguant des autres neuroleptiques (antipsychotiques) atypiques, l’aripiprazole est un agoniste partiel des récepteurs dopaminergiques. Par conséquent, à l’inverse des autres molécules, l’aripiprazole ne bloque pas les récepteurs, mais assure et maintient un tonus de base de la transmission dopaminergique.

L’aripiprazole est également un antagoniste des récepteurs sérotoninergiques 5HT2A.

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s