Handicap : le défi de l’égalité

portail gouvernement25/09/2013
Le Comité interministériel du handicap s’est réuni pour la première fois sous l’égide de Jean-Marc Ayrault. La jeunesse, l’emploi, l’accessibilité et l’accompagnement médico-social sont les 4 champs d’action prioritaires pour faire advenir l’égalité réelle entre personnes handicapées et valides.

(Vous pouvez grossir la taille de la police en utilisant la fonction A+)
Donner un nouvel élan à la politique du handicap. Bâtir une société plus inclusive et une citoyenneté pleine et entière pour toutes les personnes handicapées. Lutter contre toutes les formes de discrimination et relever enfin le défi de l’accessibilité.
Par cette première réunion du Comité interministériel du handicap (CIH) depuis sa création en 2009, le Gouvernement s’est donné mercredi 25 septembre des objectifs concrets pour faire advenir une égalité réelle entre personnes handicapées et personnes valides. (lire le communiqué de presse du Premier ministre)
Pourquoi un Comité interministériel du handicap ?

Puisque l’égalité entre personnes valides et personnes handicapées doit s’éprouver dans tous les domaines, alors l’ensemble des ministres sont concernés par la politique du handicap. Le Comité interministériel du handicap n’avait jamais été réuni depuis sa création. Il était temps d’y remédier et de signifier l’implication pleine et entière de ce Gouvernement pour l’inclusion des personnes handicapées.

Une politique du handicap ne peut se résumer à une politique spécifique, bien au contraire c’est dans chaque politique ministérielle que l’enjeu du handicap doit se décliner.
Jean-Marc Ayrault
Le CIH s’inscrit dans la continuité de certaines mesures déjà prises par le Gouvernement : prise en compte des besoins des personnes handicapées dans les conditions d’âge des emplois d’avenir ou des contrats de génération, adoption du troisième plan autisme ou encore décision de professionnaliser les AVS.

La conférence nationale du handicap de 2014 sera l’occasion d’établir un premier bilan des engagements pris lors du CIH.

4 champs d’action prioritaires

1. La jeunesse

Parce que l’objectif premier donné par le président de la République d’offrir à toute la jeunesse une vie meilleure ne doit laisser personne sur le bord du chemin. La priorité est d’accueillir les enfants dès la crèche et d’ouvrir grand les portes de l’école.
• Un droit à formation pour les parents soumis à la concertation avec les partenaires sociaux ;
• l’adaptation des crèches à l’accueil d’enfants handicapés ;
• vers une formation « handicap » pour les professionnels de la petite enfance et les enseignants ;
• la CDIsation des 28 000 auxiliaires de vie scolaire sous contrat d’assistants d’éducation ;
• la création d’un diplôme d’Etat de l’accompagnement, spécialité milieu scolaire ;
• 700 places en unité d’enseignement en maternelle pour les jeunes autistes ;
• plus de centres de loisirs et de vacances ouverts aux enfants handicapés…

2. L’emploi

La feuille de route du CIH doit permettre de :
• Mieux former les travailleurs par un volet handicap dans la réforme de la formation professionnelle, le recrutement d’apprentis dans la fonction publique et l’ouverture de centres de rééducation professionnelle modernisés.
• Accompagner tout au long du parcours professionnel, renforcer l’offre du service public de l’emploi.
• Soutenir l’activité des travailleurs handicapés en valorisant la sous-traitance auprès de travailleurs indépendants handicapés et en harmonisant l’obligation d’emploi des secteurs public et privé.

3.L’accessibilité

L’accessibilité est la condition sine qua non de l’égalité : se donner les moyens de réussir la mise en accessibilité du cadre bâti, de la voirie et des transports est donc un impératif. Le retard accumulé depuis 2005 compromet le respect de l’échéance de 2015. Ce constat lucide n’est pas un renoncement ; il appelle au contraire une mobilisation inédite. La feuille de route prévoit de relever d’autres défis en matière d’accessibilité :
• faciliter la vie d’usager et de client en rendant accessibles les sites internet publics notamment ;
• faciliter la vie de citoyen par la mise en accessibilité de tous les processus électoraux et en rendant la communication gouvernementale accessible ;
• faciliter l’accès à la culture et au sport (volet handicap dans les projets des fédérations sportives, soutien aux producteurs pour l’accessibilité des films français…)
4. Le dépistage, l’accès aux soins et l’accompagnement médico-social

• Agir dès le plus jeune âge, par la prise en charge intégrale des frais de transport des enfants vers les CAMSP et la mise en oeuvre d’un programme national de repérage-dépistage-diagnostic précoces des handicaps chez l’enfant.
• Améliorer le service rendu par les MDPH grâce à la dématérialisation totale des échanges avec les MDPH, et la simplification de l’attribution des cartes de stationnement.
• Favoriser le maintien à domicile et faciliter l’accès aux soins…
► Retrouvez l’intégralité des mesures prévues dans la feuille de route gouvernementale en téléchargeant ci-dessous le relevé de décisions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s