L’essor annoncé de la télé-psychiatrie

logo1

Avec la raréfaction croissante des psychiatres dans certaines régions, conjuguée à l’augmentation parallèle des pathologies mentales, l’essor de la « télé-psychiatrie » semble assuré.

Si ce terme (avatar de la télé-médecine) existe depuis les années 1950, c’est seulement dans la dernière décennie qu’il est devenu courant, et reflète un recours plus large à cette modalité d’intervention à distance, par « vidéoconférence interactive en direct. » La prochaine décennie devrait ainsi voir « une expansion continue » de cette technique de visioconférence, et son intégration dans la pratique psychiatrique de routine.

Elle représente en effet une « option viable » pour proposer des soins à des patients individuels ou à des populations ayant un accès limité aux traitements (classiques) et pour déplacer aisément le site de prestation des soins aux patients, explique The American Journal of Psychiatry. Les professionnels ne doivent pas « être intimidés » par les considérations technologiques ou logistiques, mais développer une prise de conscience des questions « réglementaires, administratives et cliniques qui se posent dans la pratique de la télé-psychiatrie basée sur la vidéoconférence. »

On conseille par exemple de « compenser la distance émotionnelle » imposée en matière de télé-psychiatrie (où le thérapeute semble par principe « virtuel ») en adoptant devant la camera « un ton plus énergique et expressif. » Et l’accès à distance peut s’avérer utile pour aborder « des patients violents ou des préoccupations concernant la confidentialité. »

L’apprentissage de la télé-psychiatrie devrait progressivement intéresser la formation et l’information des psychiatres, même si des réticences compréhensibles persistent sur l’intérêt (peut-être) moins pertinent d’une approche « virtuelle », comparativement à la pratique traditionnelle du « face-à-face. » Mais l’écran de télévision ou d’ordinateur ne reste évidemment qu’un outil qui présentera toujours (ou non) la valeur ajoutée que ses utilisateurs sauront et voudront (ou pas) lui donner.

 

 

Dr Alain Cohen

 

Shore JH : Telepsychiatry: videoconferencing in the delivery of psychiatric care. Am J Psychiatry 2013; 170:256

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s