Le livre noir des violences sexuelles + CRIAVS Lorraine

logoRFIPar Claire Hédon
Viol, inceste, mariages forcés, pédophilie, harcèlement sexuel. Encore taboues, les violences sexuelles sont trop souvent passées sous silence. Pourtant, la violence sexuelle représente un important problème de santé publique touchant des millions de personnes chaque année dans le monde, avec des conséquences psycho traumatiques.
Mais quelle est leur ampleur ? Où les victimes peuvent-elles trouver de l’aide ? Que peut-on faire pour éviter la violence sexuelle? Comment sensibiliser la population ? Quelle est la prise en charge la plus adaptée pour ces victimes ?
Dr Muriel Salmona, psychiatre spécialisée dans la prise en charge des victimes de violences , chercheuse et formatrice en psychotraumatologie et en victimologie, fondatrice et présidente de l’association mémoire traumatique et Victimologie. A publié : « le livre noir des violences sexuelles » aux éditions Dunod .
Dr Aida Sylla, psychiatre, enseignante à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et exerçant au Centre Hospitalier Psychiatrique de Thiaroye en banlieue dakaroise.

Pour s’abonner au podcast cliquez ici

Un centre de ressources lorrain : le CRIAVS

http://www.criavs-lorraine.org/
Dans le cadre de la prise en charge des auteurs de violences sexuelles, l’Etat a décidé d’implanter dans chaque région, un Centre de Ressources pour Intervenants auprès d’Auteurs de Violences Sexuelles (CRIAVS).
L’Agence Régionale de Santé (ARS) a confié au Centre Psychothérapique de Nancy (CPN) la mission de créer un centre ressource en Lorraine.
A ce titre, le CRIAVS-LORRAINE a ouvert ses portes en Février 2010 et été inauguré le 22 Octobre 2010.
Les CRIAVS n’ont aucunement vocation à se substituer aux équipes de soins de proximité ni à assurer directement une prise en charge thérapeutique exclusive des patients.
Ces CRIAVS s’adressent aux professionnels de soins spécialisés ou non, hospitaliers ou libéraux, mais également aux différents acteurs (qu’ils soient du champ de la Justice, du Social, du milieu associatif, de l’Education Nationale, Recherche universitaire, …) confrontés à la thématique des auteurs de violences sexuelles.
Ils ont également un rôle de partenariat avec les acteurs spécifiques que sont les médecins coodonnateurs, les experts auprès des tribunaux mais aussi les médecins ou psychologues traitants dans le cadre de la loi du 17 juin 1998.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s