Un anti-oxidant pour prévenir la schizophrénie dès l’enfance

logoPharmapro

LAUSANNE  – Administrer un antioxydant dès l’enfance aux individus prédisposés génétiquement à la schizophrénie permettrait de réduire l’apparition de la maladie. C’est le constat d’une étude lausannoise réalisée sur des souris.

L’équipe de la Professeure Kim Do Cuénod, de l’Unité de recherche sur la schizophrénie au Centre de neurosciences psychiatriques du CHUV, travaille depuis plusieurs années sur l’hypothèse qu’une des causes de la schizophrénie est liée à des gènes de risque associés à des stress oxydatifs. Ces derniers peuvent être causés par des infections, inflammations, traumatismes ou encore stress psychiques durant le développement du cerveau.

Pour lire la suite, cliquez ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s