PHALSBOURG : CINE-DEBAT autour du documentaire de Raymond Depardon « 12jours »

PHALSBOURG.-

Projection le vendredi 23 février à 20 h 30, à Ciné Phalsbourg du documentaire « 12 jours » de Raymond Depardon. Avant 12 jours , les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience, d’un côté un juge, de l’autre un patient. Entre eux naît un dialogue sur le sens du mot liberté et de la vie.

C’est exceptionnellement que le tournage de 12 jours a été autorisé : Raymond Depardon et son équipe sont les premiers à filmer la mise en application de cette loi de 2013. Grâce à l’arrivée du juge des libertés dans l’institution psychiatrique, la parole autrefois réservée aux seuls psychiatres devient publique.

Avec ce film documentaire, Raymond Depardon tente de donner un point de vue universel sur le problème complexe de la santé mentale.

La projection sera suivie d’un débat, animé par le Dr Bouvarel, psychiatre, en présence de Mme Benarrous, juge des libertés et de la détention au tribunal de grande instance de Metz et du Dr Burrus, psychiatre et chef de service à l’hôpital de Lorquin.

Pour lire l’article sur le Journal « LE REPUBLICAIN  LORRAIN  cliquez ici

Handicap psychique : les critères d’accès à la prestation compensatoire sont modifiés

 

Un décret du 2 mai affine les critères d’éligibilité à la prestation de compensation du handicap (PCH) des personnes en situation de handicap psychique et un Guide d’appui de la CNSA du 3 mai aide les maisons départementales des personnes handicapées à mieux évaluer leurs besoins.

Un décret du 2 mai modifie le référentiel d’accès à la PCH fixé par l’annexe 2-5 du code de l’action sociale et des familles (CASF) pour les trois catégories de handicap avec pour objectif d’harmoniser les pratiques des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

En guise de mode d’emploi, un Guide d’appui pour l’élaboration de réponses aux besoins des personnes vivant avec des troubles psychiques publié le 3 mai par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) vient en aide aux équipe pluridisciplinaires des MDPH qui rendent compte depuis longtemps des difficultés qu’elles ont à appréhender les besoins de compensation de ces personnes.

….

Lien direct sur l’article : cliquez ici